Comment la réalité virtuelle peut-elle aider dans les traitements thérapeutiques ?

Comment la réalité virtuelle peut-elle aider dans les traitements thérapeutiques ?

La réalité virtuelle est en constant essor. Les champs de son application s’agrandissent chaque jour et touchent des univers toujours plus différents. Les dernières avancées autour de cette nouvelle technologie concernent notamment le domaine thérapeutique. Plus précisément, les avancées se concentrent sur les thérapies ayant pour objectif de traiter certains troubles psychiques.  

L’utilisation d’un casque de réalité virtuelle comme aide dans les traitements thérapeutiques est de plus en plus courant. Les résultats des expériences menées sont régulièrement très concluants et encouragent à une utilisation plus poussée de cette technologie. Cependant, la réalité virtuelle doit être considérée comme un outil afin de trouver le bon chemin vers la solution la plus adaptée.

Mais, comment la réalité virtuelle peut aider concrètement ? C’est ce que nous allons vous expliquer au travers de différents exemples : la méditation, L’EMDR, les phobies et la maladie d’Alzheimer.

Méditer sous un casque de réalité virtuelle.

méditation réalité virtuelle
Source : Photo by Barbara Zandoval on Unsplash

S’installer de manière confortable, mettre sur sa tête un casque de réalité virtuelle et se laisser aller à la méditation. Voici une activité désormais proposée par de nombreux centres de bien-être.

Transportés dans un paysage apaisant, les utilisateurs peuvent se concentrer entièrement sur ce qu’ils voient. Ils focalisent leur attention sur des points particuliers pour se laisser aller à la méditation. Une expérience qui peut également s’accompagner d’exercices de respiration. À l’aide d’une application, ou à l’aide d’un professionnel, la méditation via la réalité virtuelle montre son efficacité. 

Habitués de la méditation, comme les néophytes, nombreux sont les utilisateurs qui recommandent cette utilisation de la réalité virtuelle pour donner une autre dimension à leur expérience méditative. De plus, les bénéfices observés sont nombreux : amélioration de la nature du sommeil, amélioration de la santé mentale, amélioration de l’équilibre émotionnel ou encore réduction de la sensibilité au stress. 

L’EMDR se met à la réalité virtuelle.

L’EMDR, pour « eye movement desensitization and reprocessing » en anglais, désigne une thérapie de désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires.

Le patient reçoit une stimulation alternée (à droite et à gauche), via des stimuli auditifs, visuels et digitaux. Il réagit à ces stimulations par des mouvements oculaires. Cette thérapie est utilisée notamment dans le traitement des séquelles post-traumatiques. La Haute Autorité de Santé, depuis juin 2007, recommande son utilisation pour l’état de stress post-traumatique, ainsi que pour les pathologies qui en découlent (dépression, risque de suicide, dépendance vis-à-vis de drogues ou de l’alcool, etc.). En compagnie de l’hypnose, l’EMDR est un nouveau terrain d’exploitation de la réalité virtuelle dans un but thérapeutique.

Soigner ses phobies grâce à la réalité virtuelle, c’est possible.

On qualifie de phobie une forme d’anxiété. La personne phobique réalise que sa peur est excessive et irrationnelle, mais elle ne peut pas résister au besoin d’éviter l’objet de sa crainte. Ce qui peut parfois être handicapant.

Ainsi, au cours de thérapies comportementales et cognitives, la réalité virtuelle peut être un outil extrêmement précieux. La casque de réalité virtuelle permet au patient à la fois de recréer l’objet de sa phobie et de se sentir en sécurité. Le tout dans une immersion totale.

Aux côtés d’un professionnel, l’utilisation progressive de la technologie peut mener, petit à petit, à une meilleure gestion de sa phobie. Les thérapies en réalité virtuelle ont montré leur efficacité sur le traitement de l’arachnophobie.

Des chercheurs de l’Université de Bâle, en Suisse, ont montré qu’entre deux groupes de patients traités pour cette phobie, le groupe ayant eu un traitement thérapeutique faisant appel à la réalité virtuelle obtient de meilleurs résultats. Contrairement au second groupe, celui ayant utilisé les casques peut désormais s’approcher d’une araignée dans une boîte transparente.

La réalité virtuelle contre Alzheimer.

alzheimer réalité virtuelle
Source : Photo by Jannis Blume on Unsplash

Depuis 2020, le centre hospitalier de Nice teste l’utilisation de casques de réalité virtuelle pour lutter contre la maladie d’Alzheimer. Des patients souffrant de troubles légers ou modérés et âgés de plus de 65 ans se prêtent à l’expérience.

Issus de deux EHPAD de la région niçoise, les patients sont séparés en deux groupes. Le premier voit, au travers du casque, des images neutres (La ville de Nice, la plage, etc.). Le second, quant à lui, reçoit, via le casque, des images personnalisées et associées à une émotion. Ce type de thérapie, appelée thérapie par réminiscence, donne des résultats encourageants sur les patients. D’ici 2022 plus de patients vont intégrer ce programme de thérapie par la réalité virtuelle.

Qu’il s’agisse de la méditation, de l’EMDR, de traitement des phobies ou de la maladie d’Alzheimer, la volonté d’utiliser la réalité virtuelle comme outil est présente. De plus en plus de chercheurs et de chercheuses tentent des expériences pour montrer l’efficacité de cette nouvelle technologie dans leurs thérapies. 

Related Posts