La réalité virtuelle face aux troubles du comportement alimentaire.

La réalité virtuelle face aux troubles du comportement alimentaire.

Sur le terrain des maladies mentales, la réalité virtuelle est devenue un outil important dans les différentes thérapies mises en place. L’utilisation de casques de réalité virtuelle, dans le parcours thérapeutique des maladies mentales, est aujourd’hui régulièrement recommandé. Voici un nouvel exemple, avec les troubles du comportement alimentaire.

réalité virtuelle
Source : Photo by Thought Catalog on Unsplash

Quels sont les différents troubles du comportement alimentaire ?

Commençons, tout d’abord, par préciser que les troubles du comportement alimentaire (TCA) sont des maladies mentales. Contrairement à d’autres maladies liées à l’alimentation qui, elles, peuvent être causées par une pathologie physique. 

Les TCA correspondent donc à des comportements, face à l’alimentation, qui vont être inhabituels, s’inscrire dans le temps et, surtout, avoir des effets néfastes sur la santé physique et mentale du sujet touché.

 

On distingue trois types de TCA

  • la boulimie (ingestion de manière compulsive de grandes quantités de nourriture, suivie d’une compensation sous forme de vomissements, exercices physiques intensifs, prise de médicaments, etc.). 

  • l’hyperphagie boulimique (lorsque les crises de boulimie ne sont pas associées à une compensation telles que mentionnées ci-dessus). 

  • l’anorexie mentale (lorsqu’une personne développe une forte peur de grossir et se soumettre à une privation de nourriture, dans le but d’un amaigrissement extrême. La personne se pense toujours en surpoids).   

 

Les maladies mentales que sont les troubles du comportement alimentaire touchent un public varié. Toutefois, on note une présence plus forte de ces troubles chez les jeunes femmes. En effet, selon la Haute Autorité de Santé (HAS), la boulimie touche 1,5% des 11-20 ans, pour un ratio de trois filles pour un garçon. De même, l’anorexie mentale toucherait 1,2% des femmes et 0,25% des hommes. Enfin, l’hyperphagie boulimique est, quant à elle, autant présente chez les hommes que chez les femmes.

Quels rôles peut jouer la réalité virtuelle face aux TCA ?

Face aux troubles du comportement alimentaire, comme pour d’autres troubles mentaux, la réalité virtuelle peut être un outil utile. Au Canada, l’Université Québec à Trois Rivière a mené une étude montrant que la réalité virtuelle peut aider à prévenir et traiter certains troubles liés aux TCA

réalité virtuelle
Source : Photo by Jesper Aggergaard on Unsplash

Les équipes de la chercheuse Johana Monthuy-Blanc ont développé une nouvelle forme d’évaluation. Habituellement, dans les évaluations de TCA, les personnes doivent choisir la silhouette qui leur ressemble le plus, selon elles, parmi des dessins sur une feuille de papier.

 

Johana Monthuy-Blanc a opté pour la réalité virtuelle. En effet, via un casque, la personne traitée se voit proposer sept silhouettes, de la plus mince à la plus corpulente. Dans un premier temps, la personne choisit la silhouette qui lui correspond le mieux selon elle, d’un point de vue extérieur. Ensuite, elle voit le corps choisit à la première personne, sur elle-même. Ce qui rend l’expérience et l’évaluation plus immersive et plus impactante

 

Les travaux de Johana Monthuy-Blanc offrent des évalutations beaucoup plus précises grâce à la réalité virutelle. Ainsi, la réalité virtuelle permet un diagnostic plus précis, qui donne lieu à une meilleure prise en charge de la personne touchée par un TCA. Une meilleure thérapie, plus précise, est possible. 

 

Tout comme pour d’autres traitements de troubles tels que les phobies ou l’angoisse, ou face à Alzheimer, la réalité virtuelle peut être utile dans les thérapies liées aux TCA. Qu’il s’agisse de l’évaluation ou de la mise en place d’un traitement, la réalité virtuelle est devenue un outil précieux dans le domaine. 

Related Posts